Implants capillaires : comment ça marche ?

Implants capillaires : comment ça marche ?
Blog Single

Il faut savoir que les cheveux de la partie supérieure du crâne sont généralement programmés pour diminuer de taille et de diamètre avec le temps, voire pour disparaître complètement. Les cheveux des parties postérieure et latérale, en revanche, sont presque toujours des cheveux programmés pour résister toute la vie. Cette réalité génétique a permis de trouver une solution à la calvitie ou à la perte de cheveux que peuvent connaître les hommes, et en moindre mesure les femmes.

Pour plus d’informations sur la perte de cheveux, nous vous recommandons de consulter la page de notre site Internet qui y est consacrée, en cliquant ici.

Le principe d’une greffe de cheveux est simple : il s’agit donc de transférer ces cheveux résistants de la partie postérieure du cuir chevelu vers la ou les zone(s) dégarnie(s).

Pour y parvenir, la technique FUT a été mise au point et est devenue la première mouture de la greffe folliculaire. Elle consiste à extraire une bandelette provenant de la zone donneuse et à la découper pour en isoler les greffons, ou implants capillaires, qui seront réimplantés au niveau de la zone receveuse. Cette technique permet d’atteindre un grand nombre de greffons par intervention, mais a pour inconvénient de laisser une cicatrice linéaire.

Dès lors, afin de satisfaire les patients que l’idée d’une cicatrice dérange, une deuxième technique a vu le jour depuis la fin des années 90, inspirée de la première : l’extraction folliculaire, ou FUE. Celle-ci se distingue par le mode d’extraction : les greffons sont en effet extraits un par un, ce qui a pour avantage de ne laisser que peu de cicatrices (sous la forme de minuscules points blancs) mais de réduire le nombre de cheveux réimplantés par intervention.

Toutefois, il faut garder à l’esprit que le nombre de greffes disponibles est limité. Le principe fondamental sur lequel se base la greffe de cheveux est la notion de densité visuelle apparente : il est possible de réduire de moitié une densité originelle sans que cela ne se voie. Ce principe va être utilisé aussi bien au niveau de la zone donneuse que de la zone receveuse. Ainsi, on diminue la densité de la zone donneuse tout en augmentant celle de la zone receveuse. Le nombre de cheveux reste le même : ceux-ci ne se multiplient pas, ils sont simplement déplacés.

Si vous désirez savoir si vous êtes un bon candidat pour une greffe de cheveux, il vous est possible d’obtenir une consultation en ligne.