Scalp micropigmentation

Simuler des cheveux dans une zone dégarnie ou camoufler une cicatrice : voici deux utilités de la SMP !
  1. Bienvenue à la clinique HTS spécialisée dans la greffe de cheveux
  2. Traitements
  3. Scalp micropigmentation

La micropigmentation, ou SMP, est une technique relativement récente qui permet de simuler, de façon semi-permanente, des cheveux dans des zones dégarnies. Le pigment stable et le module d’aiguille, conçus spécialement pour une utilisation sur le cuir chevelu, donnent un effet très naturel, semblable à des cheveux rasés. Seul le contact avec le cuir chevelu permet de faire la différence.


Quelle est la différence entre l’encre utilisée pour les tatouages et celle utilisée pour une micropigmentation ?

Le pigment utilisé pour une SMP est à base d’eau et est semi-permanent. Il a pour avantage de suivre l’évolution de la couleur et des cheveux. Il ne virera donc jamais vers le bleu ou le vert, comme c’est parfois le cas pour un tatouage. En outre, l’encre utilisée lors de la micropigmentation se diffuse beaucoup moins, tout point réalisé à l’aide de nos aiguilles ultra fines reste donc plus compact qu’un point réalisé lors d’un tatouage.

Est-ce douloureux ?

Cette technique n’est pas plus douloureuse qu’un tatouage. Toutefois, il est intéressant de préférer une clinique pour sa micropigmentation car il est dès lors possible d’ajouter un anesthésiant, si nécessaire, afin d’augmenter le confort au niveau des racines. Une crème anesthésiante de type EMLA est également disponible chez tout pharmacien, son dosage restant néanmoins plus élevé chez les professionnels du métier.

Dans quels cas peut-on envisager une micropigmentation ?

Cette technique peut être utilisée à part entière ou en supplément d’une greffe capillaire. Par exemple, lorsque la surface couverte a été privilégiée à la densité lors de la transplantation, la SMP peut servir à tapir le fond afin d’éliminer la peau en transparence.

Il est également possible de l’appliquer sur un crâne rasé afin de donner une impression de cheveux rasés très court.

La micropigmentation peut également être une solution envisageable pour camoufler une cicatrice FUT, par exemple.

Les petites cicatrices laissées par une intervention FUE peuvent, elles aussi, être corrigées par de petits points.

Enfin, il est possible de former un sourcil grâce à cette technique.

Les femmes peuvent-elles aussi bénéficier de la technique SMP ?

Bien sûr. Dans leur cas, l’encre utilisée est légèrement différente. Elle contient en effet de la glycérine qui permet au pigment de s’étendre légèrement et de créer une ombre.

Combien de temps dure le traitement ?

La surface du crâne est répartie en six zones : quatre au niveau de la zone receveuse et deux au niveau de la zone donneuse. Pour un résultat optimal, il faut prévoir minimum trois sessions (ou passages) pour chaque zone dans la masse de cheveux.

Il faut patienter entre trois semaines et un mois entre chaque session pour laisser à la cicatrisation et à la pigmentation le temps de se faire.

Six à sept heures de travail sont à prévoir pour traiter une première fois les quatre parties de la zone receveuse en une fois.

Une retouche est recommandée tous les six à douze mois.