Implants capillaires : quelle technique ?

Implants capillaires : quelle technique ?
Blog Single

La technique à préconiser lors d’une greffe capillaire dépend de la situation et des désirs de chaque patient. À un patient qui porte les cheveux courts voire rasés, on lui recommandera plutôt la technique FUE, par exemple, afin d’éviter que la cicatrice linéaire de la FUT soit apparente.

Toutefois, un patient qui a besoin d’un grand nombre de greffons et dont la zone donneuse le permet pourra, quant à lui, se permettre d’envisager la technique FUT.

Autre exemple : un patient qui ne présente pas une bonne élasticité de la zone donneuse pourra difficilement choisir la technique FUT où l’élasticité de la peau est essentielle afin d’éviter que la cicatrice ne s’élargisse.

Il arrive parfois aussi que la zone donneuse ne soit pas située à l’arrière de la tête, comme c’est souvent le cas. On peut en effet extraire des greffons au niveau des favoris, du torse ou encore de la barbe – tous des endroits inaccessibles via la technique FUT.

Enfin, le prix est également un facteur de choix entre les deux techniques : la FUE est en effet plus chère que la FUT, la première étant plus longue.

Cliquez ici pour accéder à un tableau comparatif qui vous permettra de bien connaître les différences entre les deux techniques.